Le compostage

Portail Wallonie |Accueil - Contacts - Portail Environnement

QUE COMPOSTER ?

En principe, tout ce qui est produit par la nature (tous les déchets organiques animaux et végétaux) peut être composté (Attention : consultez également les exceptions et les restrictions ! ).

Les restes de cuisine :

  1. Epluchures de légumes, de fruits, etc. : couper les fruits entiers, les légumes et les épluchures en morceaux de 5 à 10 centimètres. Les épluchures d'agrumes (oranges, citrons,…) ne se décomposent parfaitement que lorsque la température du compostage atteint 60 °. Ne les conservez pas trop longtemps dans votre bac de collecte et idéalement, mélangez les avec un peu de compost mûr.
  2. Les résidus de repas ainsi que les restes de viande peuvent être ajoutés, recouverts par du compost frais (pour éviter la prolifération de mouches et l'approche de charognards) .
  3. Marc de café et sachets de thé.
  4. Coquilles d'œufs: elles doivent être écrasées.
  5. Os : ils sont compostables en petites quantités et doivent être écrasés préalablement.
  6. Coquilles de noix, noisettes, … : elles se décomposent très lentement mais donnent une structure aérée au compost. Elles peuvent être réintégrées au compost après le tamisage.
  7. Coquilles de moules et carapaces de crustacés : il faut les concasser avant de les incorporer.

Bouquets de fleurs et plantes d'appartement : découper en segments les fleurs fanées et émiettez la motte de terre des pots.

Déchets de jardins :

  1. Coupes de gazon : vous pouvez les utiliser en les laissant sécher préalablement avant de les ramasser et en y ajoutant du broya de branches ou des copeaux de bois. Ne jamais déposer sur votre compostage de grosses quantités de gazon humides et compactes, celles-ci ne se décomposent pas et fermentent en absence d'oxygène.
    Le gazon coupé court régulièrement peut être laissé sur place. Il se décomposera et constituera un bon engrais.
    Le gazon coupé abondant peut être utilisé sur les plates bandes, il évite la prolifération des "mauvaises herbes".
  2. Feuilles mortes: composter de préférence de grandes quantités séparément. Idéalement, mélangez les feuilles avec du compost mûr ou du broya de branchages. Les feuilles mortes se décomposeront plus rapidement si vous les hachez préalablement avec une tondeuse.
  3. Branches coupées : les résidus de taille de haies ou de buissons doivent être coupés en petits morceaux ou broyés s'ils ont une épaisseur supérieure à 1 cm. Pour de petites quantités, ils peuvent être traités à la main.
    Pour les tailles de thuyas, il faut les laisser sécher un certain temps et les incorporer en petites quantités car ils contiennent des substances "antibiotiques" qui empêcheraient la décomposition.
  4. Restes de jardins potagers et de jardins d'agrément.

Litières d'animaux domestiques : ne composter que les litières naturelles biodégradables.

Déjections d'animaux domestiques : elles doivent être mélangées avec de la paille, des copeaux de bois ou du broya car elles contiennent beaucoup d'azote.

Le fumier d'écurie : il peut toujours être ajouté pour enrichir le compost en matières nutritives.

Les cendres de bois : elles peuvent être utilisées en petites quantités ( 1 à 2 kg par m3), saupoudrées en très fines couches tous les 10 cm d'épaisseur, en particulier à l'occasion du retournement du tas.

La sciure et les copeaux de bois.

La paille et le foin.

Les papiers usagers de type essuie-tout, serviettes, mouchoirs.

Le carton épais : n'oubliez pas d'en ôter les bandes collantes.

Cheveux, poils et plumes : ils doivent être répartis très finement mais ce sont de bons fournisseurs d'azote dans le compost.

Pictogramme de la Région wallonne
 

Mentions légales - Vie privée - Médiateur - Accessibilité

Haut de la page