Le compostage

Portail Wallonie |Accueil - Contacts - Portail Environnement

LES COMPOSTIERES :
COMPOSTAGE EN FUTS

Lorsqu'on ne dispose que d'un petit jardin, voire même que d'une cour et que la quantité de matières à composter par le ménage est réduite, il est possible néanmoins de réaliser un compost de qualité qui pourra servir par exemple pour des bacs à fleurs.

Dans ce cas, on utilisera efficacement un fût de compostage.

On peut trouver dans le commerce, différents modèles de fûts. Certains sont relativement modestes et sont constitués d'un treillis tendu sur une armature métallique. Il existe également des modèles dits "de luxe", de construction métallique ou en matières synthétiques comme du plastique recyclé et alliant à la fois les caractères esthétique et de facilité d'utilisation.

Le fût de compostage pourra être placé dans un endroit ensoleillé. Ses parois opaques et sa couleur sombre absorbent la chaleur du soleil, la restituent aux matières organiques contenues dans le fût tout en évitant le dessèchement du mélange. L'ensemble de ces conditions favorise da mise en route et le bon déroulement du processus de compostage.

Compte tenu de son aspect plus esthétique, le fût à compostage peut être placé plus près de l'habitation, ce qui en facilite l'accès et la pratique quotidienne.

Les fûts de compostage doivent présenter un fond profilé et perforé qui permet une bonne aération par le bas. Ils présentent également dans la partie inférieure une trappe au travers de laquelle il sera possible de prélever le compost mûr. Un couvercle ventilé doit permettre à l'air intérieur de circuler tout en protégeant le contenu de la pluie.

Pour lancer le processus de compostage dans un fût, il y a lieu de déposer sur le fond une première couche de petites branchettes, de tiges de fleurs et de plantes fanées. Sur cette première couche on peut alors entasser les premiers déchets organiques ménagers mélangés avec un peu de compost mûr afin d'apporter les souches de micro-organismes décomposeurs indispensables au fonctionnement du compostage.

Pour se procurer un peu de compost mûr, s'adresser auprès d'un voisin réalisant déjà son compost, auprès d'un membre d'un cercle horticole local, etc… Un apport d'un peu de bonne terre peut aussi faire l'affaire.

Dès que le processus est lancé, on peut continuer à ajouter les résidus de cuisine ou autres. Eviter cependant l'apport d'une trop grande quantité d'un même déchet en une seule fois. Il faut veiller à toujours bien mélanger les matières que l'on incorpore avec les déchets plus ancien et à bien oxygéner le mélange. Pour ce faire, on utilisera une canne d'aération, constituée d'un grand crochet à piquer dans le tas une ou deux fois par semaine à différents endroits et que l'on fait tourner d'un quart de tour avant de le retirer. Cette opération apporte l'air au mélange et permet de brasser les couches récentes avec celles du fond.

Dans ces conditions, il ne devrait pas se développer d'odeurs dans le compost.

Lorsque le fût à compostage est utilisé presque exclusivement pour des déchets de cuisine, il y a lieu de mélanger de temps en temps ces déchets avec un peu de copeaux de bois ou de petites branches coupées fines. En effet le carbone apporté par le bois corrige le déséquilibre en azote apporté en trop grande quantité par les déchets ménagers.

Six mois après la mise en route du compostage dans le fût, le premier compost mûr est prêt à être utilisé. Le compost est prélevé par la trappe à la base du fût.

Pictogramme de la Région wallonne
 

Mentions légales - Vie privée - Médiateur - Accessibilité

Haut de la page