Le compostage

Portail Wallonie |Accueil - Contacts - Portail Environnement

LE BAC A COMPOST OU LE SILO

Le principe est le même que celui du compostage en tas. Il est adapté également aux grandes quantités de déchets organiques et il a l'avantage d'être un peu plus simple et plus propre.

En ce qui concerne le fonctionnement général du compostage, se référer à la rubrique concernant le compostage en tas.

Technique : il s'agit de construire deux conteneurs (ou plus) de compostage accolés. Ces conteneurs peuvent être construits avec des planches brutes. On peut utilement employer des palettes en bois. Les conteneurs peuvent également être constitués de piquets de clôture et de grillage à mailles larges. Une variante est de construire des murs maçonnés ou d'utiliser des panneaux de béton prévus pour les clôtures de jardins. La condition essentielle est de laisser suffisamment d'ouvertures pour permettre à l'air d'atteindre et de circuler dans le tas de compost.

Les dimensions au sol seront de deux fois 1 M². La hauteur sera de 1m.

PLANS :

Schéma d'un silo à compost en planches

Comme pour le compostage en tas, labourer grossièrement le sol des conteneurs pour permettre les échanges des organismes décomposeurs du sol. Dans le premier compartiment, déposer une couche des base composée de matériaux grossiers et /ou de broyat. Par dessus, entasser les déchets de cuisine et de jardin en respectant les conditions énumérées dans la description du compostage en tas. Le fonctionnement du compostage est identique. L'existence de parois empêche le compost de se dessécher mais il faut s'assurer que l'air circule bien.

Après trois mois, on enlève la face avant du premier bac et on transvase en le mélangeant le compost dans le bac vide.

Un nouveau compost est alors mis en route dans le premier compartiment.

Ce système offre l'avantage que les nouveaux déchets à composter sont directement au contact de compost mûr dont les organismes composteurs migrent et ensemencent le nouveau compost. Cela accélère de ce fait le processus.

Trois mois plus tard, le compost mûr peut être utilisé après tamisage et l'opération de transfert du premier bac vers le deuxième peut à nouveau être effectué.

Si l'on dispose de très grandes quantités de matières organiques à composter, on peut utiliser plus de deux compartiments.

Pictogramme de la Région wallonne
 

Mentions légales - Vie privée - Médiateur - Accessibilité

Haut de la page