Le compostage

Portail Wallonie |Accueil - Contacts - Portail Environnement

TRAITEMENTS INDUSTRIELS :
DES ALTERNATIVES AU COMPOSTAGE DOMESTIQUE

A l'exception de quelques initiatives locales, il n'existe pas en Région wallonne de collecte sélective en porte à porte des déchets organiques ménagers.

Généralement, seuls sont collectés les déchets de jardins appelés "déchets verts". Ces déchets verts de jardins sont les seules matières organiques à être acceptées dans les parcs à conteneurs de la Région wallonne.

Pour traiter la matière organique à l'échelle industrielle, deux techniques sont généralement utilisées, le compostage et la biométhanisation.

LE COMPOSTAGE INDUSTRIEL

Le procédé de décomposition de la matière organique est le même dans le compostage industriel que celui décrit par ailleurs pour le compostage domestique.

Schématiquement, le compostage industriel comporte trois phases :

  1. Le pré-compostage ; les facteurs qui interviennent dans cette phase sont : la nature des matières organiques de base, le système de récolte et de collecte mis en place (camions, bennes, ...), le stockage (nature et durée) avant traitement, le triage (criblage, ...) et le broyage ;

  2. Le compostage proprement dit ; il est influencé par la mise en tas ou en andains (et leurs dimensions), les conditions contrôlées (température et humidité), l'aération naturelle ou forcée, le temps de séjour ;

  3. Le post-compostage ; il comprend : un criblage,(tamisage), la phase de maturation et le mélange à d'autres déchets organiques ou minéraux.

Le compostage industriel est particulièrement adapté aux déchets organiques secs ou suffisamment déshydratés ou aux déchets humides en mélange avec d'autres produits.

Le compostage industriel implique des investissements pour la construction de centres de compostage, des coûts de fonctionnement. En outre, il implique une collecte en porte à porte ou les charges inhérentes à le gestion de parcs à conteneurs.

Le compostage industriel représente donc à la fois un coût financier et un coût environnemental.

Parmi les avantages, il faut néanmoins tenir compte des effets suivants :

  1. Le compostage permet de réduire sensiblement la quantité de déchets à traiter par les procédés classiques d'incinération ou de mise en décharge ;
  2. La matière organique ainsi traitée retourne au sol, un compost de bonne qualité pouvant être commercialisé à grande échelle comme amendement organique ;
  3. La consommation d'énergie pour le compostage est minime

LA BIOMETHANISATION

Contrairement au compostage, la technique de la biométhanisation est basée sur la dégradation de la matière organique en absence d'oxygène, d'air (en anaérobiose). Le processus de réactions biologiques aboutit à la formation d'un mélange gazeux combustible appelé "biogaz", d'un résidu organique appelé "digestat" et d'un résidu liquide. L'ensemble du processus est développé dans des cuves hermétiques à l'air appelées "digesteurs".

La biométhanisation est une alternative intéressante au compostage, particulièrement adaptée au traitement des déchets fermentescibles à forte teneur en eau, voire même liquides. Ces déchets se traitent en effet difficilement par compostage car trop humides et trop pauvres en matières structurantes. Les déchets pouvant être traités par biométhanisation ne concernent pas tous la consommation des ménages.

Cette technique permet de traiter :

  • Tous les déchets ménagers et les déchets de jardin ;
  • Les déchets de restauration collective ;
  • Les fruits et légumes de retrait ;
  • Les déchets de marchés ;
  • Les déchets liquides ou très humides de l'agro-alimentaire ;
  • Les boues de fosses septiques ;
  • Les boues de stations d'épuration ;
  • Les déchets organiques agricoles et d'élevages humides (lisiers de porcs, …) ;

Comme tout procédé industriel, la biométhanisation implique des investissements et des coûts de fonctionnement. Par certains aspects elle peut également engendrer des coûts environnementaux.

Les avantages sont :

  1. La production de biogaz composé de 50 à 70% de méthane, qui, une fois épuré peut être utilisé comme source d'énergie ;
  2. La production de digestats qui peuvent être utilisés comme engrais pour l'agriculture ;
  3. Une durée de processus plus courte que pour le compostage (un mois environ au lieu de six).
Pictogramme de la Région wallonne
 

Mentions légales - Vie privée - Médiateur - Accessibilité

Haut de la page